Flash info :  

samedi 3 mai 2014

Fantastic Four

http://thezfiles.perso.sfr.fr/journal%20de%20bord/campagnes/Fantastic%20Four.pdf

Rapport des faits :

Sociable ou pas, quand les zombies arrivent, il faut se faire des amis (ou au moins des alliés), histoire d'être sûr que quelqu'un surveille nos arrières. Surtout quand on se trouve en plein centre ville au beau milieu de la période des soldes... Ils étaient à la recherche de la bonne affaire, aujourd'hui ce sont nos cervelles qui les intéressent. Encore d'autres victimes de la société de consommation. Avec tous ces sauvages assoiffés de sang dans les parages, il a fallu qu'on s'adapte et qu'on apprenne à vivre ensemble, même si ça a pas toujours été facile. Est-ce qu'on restera soudés ? Est-ce qu'on s'en sortira tous en vie ? Est-ce qu'on croisera un jour d'autres survivants ? Pour l'instant on en sait rien. Tout ce qu'on sait, c'est qu'on doit se focaliser sur notre unique objectif : survivre.



Observations du chef de troupe :

Plusieurs façon d'aborder cette campagne. On peut choisir de rester groupés et rendre les choses relativement plus simples, ou de se séparer pour atteindre un maximum d'objectifs, en augmentant la difficulté au passage. Il vous faudra des hommes entraînés et prêts à faire face à toutes les situations. Les jeunes recrues ne feront pas le poids !

Anecdotes :

Fantastic Four est la première campagne pour laquelle j'ai essayé de mettre à profit les compétences des survivants. Il est donc impossible de jouer certaines missions sans employer les survivants imposés, leur compétence dans le niveau de danger bleu étant requise (le Chef né de Neema, le + 1 portée max de Derek).
C'est également la seule (à ce jour) pour laquelle les survivants reviennent sur leurs pas et redécouvrent un lieu qu'ils ont déjà visité sous un autre jour.

Mon coup de cœur :

La mission E : Jouer avec le Feu. Elle est très rapide à jouer, pour une simple raison : c'est la première mission "chronométrée" que j'ai réalisée. Les survivants doivent retrouver un objectif et s'enfuir avant qu'un bâtiment ne prenne feu, et à chaque tour de jeu les flammes gagnent du terrain. Pas le temps de fouiller, de s'attarder, il faut bousculer ses habitudes de jeu et foncer tête baissée !

http://thezfiles.perso.sfr.fr/journal%20de%20bord/campagnes/Fantastic%20Four.pdf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire :